Photos by : Alice des Merveilles

Aujourd’hui pour ce petit  retour en arrière, j’ai voulu vous parler d’un artiste qui me tient à coeur. Je suis martiniquaise, et très fière de mes origines et quand il s’agit de parler et de défendre des artistes comme Esy Kennenga, les mots me viennent encore plus facilement, tellement sa musique me fait vibrer. Je l’ai découvert, il y a quelques années, 6 ans, je crois, mais il avait amorcé sa carrière bien avant.
En effet  même s’il commence la guitare à 4 ans, c’est à l’âge de 14 ans qu’il intègre le groupe One Day. Ils feront deux albums avant sa rencontre décisive avec Joel Jaccoulet, auteur-compositeur et producteur très cotés aux Antilles. Il intègre le BCarribean Crew (production) et c’est là que son aventure solo démarre.
En 2010, il sort l’album “EK Trip” dans  lequel figure des titres emblématiques comme Nou anlè ca, Madinina number one , Pa Pè, Décidé… Bref cet album est un condensé de bonheur ! On passe de titre énergique qui donne envie de se remuer à des titre plus émotionnel et acoustiques. Esy manie la langue créole avec beaucoup de poésie et philosophie.
Il sortira un album “Live EK Trip” – live en juillet 2012 puis un second album studio en décembre 2013 “EK Trip 2“, dans lequel il reprendra les mêmes ingrédients qui ont fait le succès du premier. Mes coups de coeur dans cet album : Chanson utopisteWe arePa Diggin
Pour avoir eu l’occasion de le voir en concert en Guadeloupe et de l’avoir interviewé en radio, Esy Kennega est un artiste d’une très grande simplicité, qui n’hésite pas à faire participer ses fans et ses Followers dans ses clips. Si vous ne le connaissez pas, je vous invite à réparer votre erreur 😉 et pour ceux qui le connaissent, replongez-vous dans sa musique qui ne peut qui vous donner la pêche!
Je vous ai mis quelques clips à découvrir ci-dessous.
Bonne écoute! 
Photos by : Alice des Merveilles




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *